Le covoiturage : un outil indispensable

Utiliser un covoiturage pour voyager et faire un trajet avec un moyen très prisé par les français !

Trouver un covoiturage avec www.trajetalacarte.com


       

Pour qui ?

Les moins de 35 ans sont les utilisateurs les plus dynamiques du réseau de covoiturage. Près d’1 millions de personnes font appel au site de covoiturage gratuit pour trouver des passagers ou encore des trajets.

Le covoiturage en France permet de se déplacer et de faire des économies considérables. Plus besoin de rechercher un trajet ou des passagers. Des applications et des sites online proposent désormais une offre complète et efficace

Les différents types de covoiturage

Le principe du covoiturage est simple, mais il est important de différencier :

• Le covoiturage gratuit est un concept qui consiste avant tout à renforcer le lien social entre les individus grâce à un moyen de transport convivial. Il s’inspire largement du concept de l’auto partage qui consiste à utiliser la voiture que lorsque c’est nécessaire et de s’engager à prendre plus souvent les transports collectifs (ou le vélo) pour lutter contre le réchauffement climatique.

• Le covoiturage payant se concentre plutôt sur l’aspect « économique ». Le conducteur économise en effet sur son carburant, les péages et l’entretien de son véhicule tandis que les passagers vont pouvoir économiser sur les frais de transport.

• Le covoiturage libre ou l’auto partage est un choix qui répond à un besoin primaire de réduire les frais de déplacement.

• Le covoiturage international s’effectue plutôt sur de longs parcours. Les autres moyens de transport sur ce genre de trajet reviennent assez chers (le TGV ou l’avion)

• Le covoiturage dynamique est tout l’inverse du site de covoiturage planifié. Ni le trajet ni les passagers ne sont fixes. Ce service est généralement proposé par des chauffeurs qui peuvent prendre un ou plusieurs passagers à différents points en temps réel.

• L’ecovoiturage qui se focalise davantage sur la réduction des gaz à effet de serre et de la pollution.

• Le covoiturage professionnel concerne les particuliers qui doivent relier des trajets quotidiens comme le « domicile-travail ». Le DPE permet souvent la mise en place d’un covoiturage d’entreprise pour faciliter la vie des salariés d’une même entreprise ou de plusieurs entreprises.

Pourquoi le covoiturage est devenu payant ?

Le déplacement en lui-même est agréable dans le covoiturage. La nécessité de faire payer les passagers est devenue une évidence devant la flambée des prix du carburant.

Pour booster le nouveau système et inciter les gens à l’utiliser, les arguments financiers et économiques ont pris le dessus. Mais le covoiturage est surtout devenu payant parce que la gestion et la maintenance des sites de covoiturage nécessitent des dépenses.

Les sites de covoiturage comme Blablacar, Tawacovoiturage, Covivo ou encore Vadrouille covoiturage, fournissent ce type de prestation à ses clients. Ceux-ci viennent trouver un trajet ou en proposer un. C’est le meilleur moyen de trouver un covoiturage régulier ou occasionnel ou de rechercher un covoitureur.

Comment calculer les frais de covoiturage ?

Le coût réel du kilomètre dépend de nombreux paramètres. Mais pour calculer les frais de covoiturage, plusieurs méthodes sont admises :

1 - Le coût de revient kilométrique sans entretien : Pour un trajet déterminé, le calcul est simple (consommation moyenne du véhicule* nombre de kilomètres parcourus*prix du carburant). Sachant que le prix du carburant varie d’un pays à l’autre et que la consommation d’un véhicule tourne autour de 0.07 litre par km, un trajet de 100 km donnerait un coût de revient km de 9.1 euros à partager entre le nombre d’occupants.

2 - Le coût de revient kilométrique avec entretien :

L’inconvénient du calcul précédent est qu’il ne tient pas compte des frais supportés par le propriétaire du véhicule comme les assurances, l’entretien, les réparations… Ces frais annexes peuvent pourtant représenter une somme assez importante chaque année.

L’estimation de l’entretien varie selon la taille de la voiture ainsi que son moteur. Certaines données peuvent être rajoutées comme la dépréciation annuelle ou encore les crédits.